Peur du miroir

Je me suis réveillée en pensant à cette fichue cicatrice qui suinte. Inquiète de son évolution, j’appréhende la rencontre avec le miroir. Je me décide à aller voir. Mouais … ça n’a pas l’air trop mal. Ça croûte. Bon OK. J’ai passé le reste de la journée loin  des miroirs. Pas de démangeaison ; c’est déjà ça.

Ce soir, après la douche, la croute est partie, la peau est à vif : ça saigne. Je tamponne avec un mouchoir en papier : ça sèche en moins de 10 minutes. Hier soir, ça avait suinté une bonne demi-heure avant de sécher. J’ose espérer que c’est bon signe.

Pour le reste, mon visage va plutôt bien … si je fais abstraction des marques rouges, brunes, claires qui couvrent mes joues. Très peu de boutons, ou alors minuscules : j’arrive à les regarder sans savoir envie de les toucher. Pas de « boule » sous la peau et ça c’est cool. Juste un bouton sur le front, un peu trop gros et trop rouge pour que je puisse le snober : je l’éradique sans m’acharner. Les autres autours, plus petits, pas rouges, je leur fous la paix.

Jour 7 : ça semble s’apaiser

Grattage : un bouton trop moche à mon goût

Temps passé au miroir : 5 minutes après la douche pour  tamponner cette cicatrice qui suinte

Progrès : la petite plaie qui suintait sur le menton a laissé place a une jolie peau rose clair / la plaie sur la cicatrice semble s’apaiser.

Espoir : que l’évolution continue dans le bon sens

Point positif : j’arrive à laisser tranquille les petits boutons

Publicités