Une dépression ?

Jeudi dernier

je vais faire court

pas envie d’en faire une tartine

jeudi dernier

je ne sais même pas trop pourquoi

j’ai bien des idées

bref

j’ai massacré mon visage

comme jamais

enfin je ne sais plus

pas de plaies profondes

mais un sacré massacre

Je ne sors plus de chez moi

sauf le matin

j’emmène les enfants à l’école

avec une minute de retard

pour croiser personne

en voiture

pour croiser personne

et je file

vite

sans croiser personne

Aller chez le psy

lundi

ça a été difficile

aller le voir

dans cet état …

La semaine précédente je lui avais dit

je sens que je suis en train de m’en sortir

la bonne blague

Et ce lundi je baisse la tête

j’ai …….

faible murmure

hum ?

J’ai … j’ai … j’ai massacré mon visage

oui … j’ai vu

Longue discussion

miroir

émotions

perte de contrôle

colère

tristesse

Le psy

essaie de comprendre autant qu’il explique

Et cette question :

je … ne me dites pas que j’attaque mon visage

pour

lui montrer que ça ne va pas ?!

non c’est pour le dire … à vous !

moi ?

oui, c’est vous qui n’acceptez pas de voir que ça ne va pas

Et c’est vrai

combien de fois ai-je dit

j’en peux plus

j’en peux plus de …

cette plaie qui m’a pourri la vie pendant près d’un an

… mais pas que

Mais … je me sens pas déprimée

non

parce que votre souffrance s’exprime physiquement

Vous savez …

(non je ne sais pas)

il y a des gens qui ont mal au ventre

et le jour où  ils prennent des anti-dépresseurs

le mal de ventre disparaît

c’est une dépression masquée

Anti-dépressseurs ?!

oui, pourquoi pas

pas question !

je vous laisse y penser

Pas envie d’avaler des trucs qui modifient le fonctionnement de mon cerveau !

Vous ne voulez rien faire à votre cerveau …

… mais regardez ce que votre cerveau vous fait à vous ( Bam ! )

Le psy me propose de noter

dans un tableau

ou sous forme libre

ce qui se passe quand je gratte mon visage

les circonstances

les émotions

les manifestations physiques

avant – pendant – après

Je regarde le tableau

une ligne par crise

mais moi

j’ai pas envie

d’en remplir une seule de ces lignes

enfin je veux dire

j’ai pas envie d’avoir quoi que ce soit à noter

pas envie de refaire une crise

je regarde la feuille en silence

un peu hébétée

je la prends quand-même

Mal à l’aise

je lui demande de me mettre en arrêt

C’est bien

prendre un arrêt

c’est déjà un bon début

Je suis sortie

avec l’envie d’avancer

l’envie de m’en sortir

dermatillomanie

Jour 90 : défigurée

Grattage : grosse crise jeudi dernier – depuis … pas grand chose – ça me fait tellement mal de me voir …  que le miroir, j’y vais pas.

Un par jour …

… depuis 83 jours.

Voilà 83 jours que je pleurniche fais le point sur mes séances ou pas de grattage et l’état de ma peau.

Je pensais continuer jusqu’à 100. Oui parce que comme toute bonne dermatillomane qui se respecte, j’aime quand c’est lisse, net, sans bavure : donc un chiffre rond, avec deux zéros, c’était juste … parfait, hein.

Mais finalement, comme dirait le psy :

halte à la perfection.

Je vais ralentir

faire le point une fois par semaine sur mes progrès

soyons optimiste, tant qu’à faire

ce sera bien assez

Et publier

par ci

par là

comme ça

tout simplement

D’ici là je vous laisse

avec un petit best of

vent du nord

regards regards

une maman qui assure (ou pas ?)

j’ai craqué

en me relisant

j’ai envie d’écrire moins

et surtout d’écrire mieux

de lire plus

un bon bouquin, le soir avant de dormir

et continuer à suivre

la courageuse pom27

ces mamans :

délirante (mais pas que)

nature

etc …

à très bientôt

vacances

Jour 83 : ralentir

Grattage : non

Humeur : posée

Au lieu d’être parfaite …

… contentez vous d’être excellente

c’était le mot de la fin  (pour rire)  du psy, aujourd’hui

sinon, c’est de nouveau parti un peu dans tous les sens

je suis arrivée avec trois sujets en tête

ma mère

elle a encore réussi à me contrarier pas plus tard que ce week-end

je m’étais promis de rien lui dire

et j’ai clashé quand-même

nul

pas eu le temps d’en parler aujourd’hui

mon grand garçon

cette colère monstre que j’ai ressentie quand il m’a fait tourner en bourrique, un soir après l’école (j’ai raconté ça là : CLIQUE ! >>> c’est l’histoire d’une maman qui pète un plomb gère super ses deux petits monstres adorables minots quand elle est seule avec eux.)

pas eu le temps non plus

mon boulot

ce besoin d’être irréprochable

les conflits

les hauts

les bas

mon évolution par rapport à tout ça

le recul que j’ai pris

celui que j’avais déjà commencé à prendre

celui que m’a donné ma dermatillomanie

Mon psy aime les métaphores

mon psy se souvient que j’ai un problème de peau

mon psy dit des trucs comme

en fait … vous avez mué

et maintenant

cette peau que vous avez arrachée

il va falloir la laisser se reconstituer

Mon psy regarde ses notes

il me parle d’un truc que je lui ai dit

et moi je dis : non, j’ai pas parlé de ça

en sortant je me souviens

ah mais oui, si, je lui avais parlé de ça

zut

Une idée que je retiens

rien de transcendant

j’ai rien appris

mais ça continue de me trotter dans la tête

pour un conflit, il faut être deux

intéressant

parce que

c’est le seul mot

qui rejoint les trois sujets que j’avais en tête

ma mère : oui, je suis en conflit avec elle

mon fils : les conflits, c’est souvent

au boulot : des conflits, il y en a aussi

et c’est vrai

je ne suis pas souvent satisfaite de leur issue

toutes directions

Jour 81 : les petites phrases bien pensées du psy

Grattage : non

Évolution plaie : topissime ! Le pansement prescrit par la dermato <<< CLIC (si tu veux des explications) fonctionne extraordinairement bien. Ça cicatrise à vue d’œil. La plaie se referme, la fibrine a fondu comme neige au soleil. Je suis emballée !

Humeur : joie !

Je mange sain

Après avoir définitivement tourné le dos aux traitements classiques de l’acné : antibio, crèmes , hormones, etc … J’ai décidé de me soigner de l’intérieur : je mange sain !

Et les résultats sont là.

Jolie peau toute douce (sauf mon pauvre visage que j’égratigne encore trop souvent), cheveux éclatants et poids de forme sans plus jamais compter les calories.

En très très résumé :

beaucoup de fruits et légumes frais

BIO autant que possible

éviter les sucres rapides et les aliments à index glycémique élevé

si vous mangez de la viande ; assurez vous que l’animal ait vécu en plein air, brouté de l’herbe et qu’il n’ait pas été gavé d’antiobios (ou alors n’en mangez pas)

fuir également tous les additifs non naturels : conservateurs, arômes et colorants artificiels

éviter les graisses saturées, les fritures

privilégier des huiles de qualité

penser aux huiles riches en oméga 3 ( colza, cameline, … )

les produits laitiers : bio ou au moins traditionnels (issu de lait d’élevages en terroirs de qualité), avec modération

le gluten : je ne sais pas trop quoi en penser ; personnellement, je l’évite au maximum

A lire absolument :

cet article sur l’alimentation anti-acné <<< CLIC !

rédigé par pom27 qui s’est beaucoup intéressée au sujet et qui explique tout très très bien.

Non, je ne suis une toquée de diététique.

Aux sceptiques ou à ceux qui en ont marre de se faire railler par ceux qui disent : arrête de te prendre la tête ; mange de tout et tout ira bien !

nutrition santé

Regardez donc cette vidéo <<< CLIC !

Jour 81 : mangez sain !

Grattage : juste nettoyé deux petits boutons mais pas de grattage « compulsif »

Evolution : +++

Humeur : tranquille

J’ai craqué

Ça faisait près d’un mois que je tenais bon

et ça progressait

lentement

mais sûrement

Environ une fois par jour

je lui disais

allez quoi

Et moi j’étais

tantôt

gentille

agacée

énervée

résignée

Et j’ai tout essayé

la récompense

la punition

la menace

l’indifférence

Rien à faire

ça lui était égal

il réagissait pas

il entendait pas

il avait toujours mieux à faire

J’ai aussi essayé

le sermon

les métaphores

montrer l’exemple

Et pourquoi pas

moi aussi

comme lui

m’en fiche

mais en fait non

on se refait pas

Bref, j’ai craqué

ce soir

c’est moi

qui ai mis un genou à terre

C’est moi qui l’ai fait

oui

moi

j’ai rangé la chambre de mon fils

Et vous savez quoi ?

ça m’a fait du bien

je devrais peut être lui expliquer

à mon fils

tu sais

ça fait toujours du bien, de ranger

je crois qu’il comprendrait pas

ou alors qu’il me répondrait

ça fait toujours du bien, de laisser tout en plan

C’est pas faux

planer

Jour 80 : ranger un peu

Grattage : non

Évolution : +++

Humeur : optimiste

P.S . quand je vous dis

que j’ai tenu un mois

c’est pas une blague

j’ai vraiment tenu un mois à voir la chambre de mon petit garçon illustrer la merveilleuse loi de l’entropie. L’étagère qui semblait vouloir vomir son bric à brac. Des feutres éparpillés jusque sous le lit, certains sans capuchon. Des dessins étalés de partout, parfois froissés parce qu’il était devenu impossible de rentrer dans la chambre sans trébucher sur un jouet ou piétiner un de ses chefs d’œuvre. Mon fils est un artiste.

3 kifs par semaine

Cette semaine …

… il m’est arrivé de penser que des kifs, cette semaine, il n’y en avait pas.

C’est pas possible ?!

En fait non, c’est pas possible. Petit rewind de ma semaine.

Un dessert :

j’évite le sucre et quand je suis invitée j’accepte toujours un bon gros bout de gâteau. J’en savoure quelques bouchées et –discrètement– je donne le reste à mon grizzli qui ne se fait pas prier. Mais dimanche dernier, ce fraisier était une telle tuerie que j’ai tout mangé.

Un retour en enfance :

j’ai piqué le skate des petites cousines et je suis partie droit devant pour une jolie glisse sur ce joli sentier arboré.

Être juste nous deux avec :

mon grand, mercredi, à la médiathèque

le petit frère, pour une petite balade à pieds au coucher du soleil, ce soir

Et plein d’autres petites choses :

heu … j’allais dire un truc bien cul cul la praline là … comme

suffit d’ouvrir son cœur

ou

le quotidien est riche de mille petits trésors

enfin bref

vous avez saisi l’idée

Sur ce, je cours rejoindre le grizzli pour aller boire une bière et manger des chips devant des mecs qui courent après un ballon. Non, je plaisante. Je vais tâcher de finir les corvées ménagères incompressibles du jour(*) cet article d’ici la fin du match.

(*) ouais ben … y’a des priorités dans la vie, non ?

Et après : une tisane, et au lit !

Parce que Miss Rabajoie a mille fois raison quand elle dit :  « respectez votre corps : dormez au moins 8h par nuit »

Résolution du jour :

arrêter de faire le hibou et dormir à des horaires à peu près normaux (je suis une couche tard et je le resterai). J’ai complètement déconné avec les horaires et ce depuis bien trop longtemps. Y’a des jours où ça ne se voit pas et d’autres où j’ai des yeux de panda.

Aujourd’hui,

je suis passée au drive (j’ose pas vous dire à quelle heure j’ai passé la commande …) et le gars qui m’a apporté les courses avait l’air d’avoir passé la nuit à attendre ma commande une nuit blanche. Et il était souriant, patient, aimable. Franchement, il m’a fait pitié. J’ai failli lui dire : vous avez l’air fatigué ; est-ce que ça va ? Je l’ai regardé sans rien dire et ma petite voix qui me disait : et toi, quelle tête tu crois que t’as ?

faire une pause

Jour 79 : du bon temps et gérer le temps

Grattage : non

Évolution : ça a franchement l’air pas mal. J’ai cherché le algoplast prescrit par la dermato à la pharmacie ce soir. Je le mettrai après le prochain lavage. Ce soir j’ai réussi à oublier ma peau et je crois que je vais attendre demain soir pour me relaver le visage à grande eau. Ce soir, je lui fous la paix et ça sera pas plus mal.

Humeur : sereine

Cicatrisation humide

Hier la dermato m’a proposé d’opter pour une cicatrisation en milieu humide.

Tous les détails sur les recommandations de la dermato <<< CLIC !

Évolution à 24 heures :

très encourageant !

Petite précision :

à ne mettre en place que s’il n’y a pas d’infection. Une plaie infectée a plus de chance de s’assainir à l’air libre qu’en milieu humide.

laver

Jour 78 : cicatrisation humide

Grattage : non

Humeur : ensoleillée