Quelle plaie !

Regardons les choses en face.

Trois fois en un mois, le même « bouton », au même endroit dans ce que j’appelle désormais la zone merdique.

Cicatrisation difficile à chaque fois. Là … il faut se rendre à l’évidence : ça fait trois semaines que ça dure et depuis quelques jours, ça tourne franchement en rond.

Peur.

Peur de revivre l’enfer.

Revivre ça une deuxième fois … je ne pourrai pas. Aller travailler avec un sparadrap sur une plaie humide et qui démange et passer ensuite la soirée à nettoyer … tamponner … puis une partie de la nuit à faire le travail en retard. Ça … pendant bien huit mois. Quand j’y repense je me demande comment j’ai tenu. Je crois bien que j’ai tenu parce que j’ai souvent cru voir le bout de tunnel.

Je n’en suis pas là, et de loin !

Mais j’ai peur.

Trois semaines … c’est bien assez.

Plus question de rester seule face à mon problème.

Je viens d’envoyer un mail à la chirurgienne qui m’avait opérée. J’aimerais qu’elle regarde. Voir s’il faut envisager une nouvelle opération.

En attendant, demain je fonce chez ma généraliste. Pour avoir son avis et pour lui demander une semaine d’arrêt. Je n’arrive plus à faire face : le boulot, la maison, un enfant difficile, ma peau … j’ai tenu comme ça près d’un an. Je n’ai plus la force. Je dois me reposer. Il y a urgence parce que je suis à deux doigts de craquer.

J’ai juste besoin d’entendre la chirurgienne me dire qu’elle ne me laisse pas tomber. Qu’elle me dise : OK … écoutez … on se donne encore deux semaines pour voir comment ça évolue et si dans deux semaines ça ne va pas mieux, on programmera une intervention. Juste ça et je retrouve illico le sourire. Les hôpitaux sont surchargés. Et j’ai bien vu, comment, pendant des mois, je me suis fait balader de RDV en examens : un parcours du combattant !

Jour 60 : peur

Grattage : non

Évolution : ça ne guérit pas et ça n’est pas normal

Humeur : abattue

pluie

Publicités

2 réflexions sur “Quelle plaie !

  1. C’est ce que je me disais en tout début d’article, que prendre quelques jours de repos te ferait du bien, parce que effectivement là tu vas finir par craquer, quand je travaillais j’ai eu une grosse crise, et jetais au bout du bout, je me suis fait arrêter deux jours, mais en pretextant autre chose, ayant trop honte.. Je pense que tu as besoin de gros changements, d’habitudes complètement différentes de celle d’hier, pour t’aider à sortir de cette spirale. Être en rupture total avec tes soins, rituels, habitudes d’hier. Tu y arriveras, il te faut juste le déclic du « stop j’en peux plus » et je crois que tu en ais proche !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s