Débordée

Les journées passent trop vite. La paperasse continue de s’accumuler sur mon bureau. J’ai du travail en retard. Et comme à chaque printemps, en plus du jardinage, le grizzli se lance dans de nouveaux bricolages. Il y a un kilo de miettes sous la table de la cuisine. Ça fait deux jours qu’on n’a pas aspiré. Je me suis de nouveau écroulée sur le canapé dès que les enfants ont étés couchés, pour émerger en fin de soirée.

Ma peau

… grumeleuse à souhait à force de pas pouvoir me laver correctement …

because of …

… ze croûte

Ze croûte va super … elle

et dessous, ça cicatrise super bien … gééénial

en attendant … j’ai les joues blindées de mini boutons vu que ça fait une semaine que j’me lave plus vraiment le visage

Alors ce soir … marre … je me suis lavée à grande eau pour dégager toutes ces peaux mortes.

Au passage … fallait s’en douter … j’ai grattouillé tous ces mini boutons …

Voilà pour le négatif.

Pour le positif :

la plaie est en très bonne voie de cicatrisation

aucun gros bouton planqué en profondeur

Reste plus qu’à attendre ( attendre … toujours attendre … ) qu’avec une meilleure hygiène, les mini boutons se fassent la malle.

Et espérer qu’après cicatrisation de le plaie ; cette satanée zone cicatricielle se calme et ne continue pas de me faire bouton sur bouton.

Jour 49 : égratignée

Grattage : no comment

Humeur : blasée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s