La cicatrice

Longue histoire :  un bouton qui revenait, toujours au même endroit une à deux fois par an, depuis … je ne sais plus … trois … quatre ans ? Profond, gros, douloureux et qui finissait toujours en plaie moche, infectée, et longue à guérir. La dernière fois aura été la pire.

J’ai d’abord essayé de m’en sortir seule. Puis j’ai eu des antibio, pas assez longtemps, et une rechute. Des rendez-vous, des examens, des hypothèses effrayantes. Puis des antibios à nouveau, plus et plus longtemps, qui n’ont pas complètement jugulé l’infection. Des mois de souffrance avant d’en sortir … par la chirurgie.

C’est encore récent et la cicatrice est déjà très discrète. Mais il reste, autour de la cicatrice, encore pas mal de tissu cicatriciel qu’on ne pouvait pas enlever. On ne pouvait pas enlever plus de tissu  à cet endroit. Cette zone est inflammatoire, fragile et le moindre petit bouton à cet endroit aurait vite fait de dégénérer en plaie difficile à guérir.

C’est pour ça, que lorsque ce petit bouton sous la cicatrice a dégénéré en plaie suintante, j’ai été très mal. J’ai gardé mon sang froid et la plaie a cicatrisé en une dizaine de jours. Soulagée … j’étais soulagée.

Ce soir, je regardais … parce que, oui, j’en suis encore à scruter chaque soir ma peau et j’ai vu une bosse … un bouton, en fait, juste là … là où ça craint. Sur le coup, j’ai pas vraiment réalisé qu’il était dans la zone de tissu cicatriciel. Je l’ai gratouillé, la peau était morte, en surface. Dessous, à vif, je reconnais avec effroi l’exacte marque du petit bouton qui avait dégénéré en plaie suintante il y a un peu plus de deux semaines. L’égratignure est toute petite et ça ne suinte presque pas. Les tissus ont l’air sain et il n’y a aucun signe d’infection là-dessous. Ailleurs sur mon visage, une petite égratignure comme ça ne m’inquièterait pas. Là … c’est une autre histoire : je dois être d’une prudence extrême. Je sens que cette zone va m’embêter encore un bon bout de temps. Je dois être patiente … patiente, et prudente.

A part ça … les traces de grattage sur mes joues (quand j’avais eu plein de petits boutons) ont presque complètement disparu. La trace laissée par le bouton qui avait enflé  suite à mes triturages cicatrise très bien aussi. Presque plus de trace de la vilaine poussée de boutons sur le menton non plus.

Jour 32 : attention zone à risque

Grattage : 10 minutes

Humeur : morose mais je crois que la météo y est pour autant que mes soucis de peau

Publicités

8 réflexions sur “La cicatrice

  1. Quand tu parles de chirurgie, tu parles d’une extraction de kyste récalcitrant ? De tissus « enlevés » pour forcer la peau a se régénérer ?… Dis donc, ça na pas du être facile, quel épuisement…l’angoisse que tu as du avoir pendant de longs mois..

    J'aime

    1. Tout le monde pensait qu’il y avait un kyste sous cette plaie. Et ça devait certainement être le cas, au départ. Mais j’avais tellement essayer de « nettoyer » cette plaie que la chirurgienne n’a pas trouvé de kyste. Par contre, il y avait des tissus morts et cicatriciels qui entretenaient l’infection, malgré les antibios. Elle a enlevé tout ce qu’elle pouvait mais elle n’a pas pu tout enlever. Il me reste du tissus cicatriciel autour de la cicatrice : c’est merdique, le moindre bouton à cet endroit risque de tourner à la cata. Oui, j’ai vécu un enfer … un enfer ! J’en ai pleuré, pleuré … hurlé, parfois même tellement je n’en pouvais plus. Ce n’était pas seulement moche, c’était … ben … une plaie toujours humide, parfois douloureuse et très souvent ça me démangeait. Un cauchemar ! C’est pour ça que je préfère assumer mon visage sans maquillage quand j’ai gratté un bouton plutôt que de prendre le risque de revivre ça.

      J'aime

  2. :/ ma pauvre quelle horreur. Tu mérites d’avoir la plus belle des peaux après ça ! Tu en a gardé une cicatrice visible ? Creusée ? Ou pas du tout? C’est etrange que ta peau est réagit comme ça.. Même en y touchant beaucoup. Comme quoi la dermatillomanie peut vraiment affecté la peau et engendrer de vrais problèmes de santé.

    J'aime

    1. Oui, quelle horreur, en effet. La plus belle des peaux … on verra, mais pour l’instant, ce n’est pas vraiment ça. Pour ce qui est de la cicatrice, elle est déjà hyper discrète alors que l’opération date d’il y a moins de deux mois. De ce côté, j’ai de la chance. Ça fait juste un trait fin. Pour l’instant la ligne est en très léger relief mais ça s’estompe à vue d’œil. Quand ma généraliste l’a vue ; elle a dit : on verra plus rien ! Ni creux, ni bosse. A part ça, j’ai surtout des marques de pigmentation. Et aussi, la peau est épaissie à force d’avoir été malmenée. D’après le dermato, elle devrait doucement revenir à un état normal si je lui fiche la paix. Au mois de juillet dernier j’avais eu une autre plaie hyper horrible et qui avait fini par guérir sans antibio ni chirugie ( quoique … moi … avec ma pince à épiler … quand je retirai les tissus morts … j’avais parfois l’impression de faire de la chirurgie … ). Et le jour où elle s’est décidé à se refermer, ça s’est refermé à une vitesse … ( après avoir tourné en rond pendant plus d’un mois ) … dingue. Et très rapidement, il n’est resté qu’une marque légère. Et là, à moins d’un an de sa cicatrisation : on ne voit plus rien, ou alors une légère hyper pigmentation. A la base, je pense avoir une peau qui cicatrise bien et de manger sain aide beaucoup aussi, c’est sûr.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s