Au-secours

Au réveil, j’enlève le pansement. Aïe … c’est humide et ramollo. Là, il n’y a plus a tergiverser. Il faut laver ça ! Je lave, les tissus morts s’en vont. Ma plaie est à vif, suintante. Je tamponne. Elle sèche assez vite. Mais toute la journée, cette sensation de froid sur la plaie. Je serre le dents, je n’y touche pas. Mais le soir venu, je n’en peux plus. J’appuie pour voir ce qui se passe là dessous. C’est sensible … gonflé. Je presse doucement pour vérifier s’il y a du pus. Non, mais j’ai … je ne sais pas …  comme un petit bouton d’où sort … de la lymphe ? Après l’avoir pressé, il n’y a plus cette sensibilité à la pression. Je ne sais pas si j’ai bien fait. Je suis sûre que le dermato, lui, me dirait que je n’aurais pas dû y toucher. Je me sens mal, très mal. Je n’ai pas du tout envie que cette égratignure ne dégénère en plaie chronique. Je désinfecte. J’y touche plus. Et qu’est ce que je peux faire d’autre que d’attendre jusqu’à demain en espérant que ça veuille bien se calmer ? Je me sens mal, vraiment mal. Triste, désespérée.

Jour 17 : angoisse

Évolution : pas super

Publicités

2 réflexions sur “Au-secours

  1. Bonjour, je suis l’auteur de Peauwer 🙂 Je suis désolée d’apprendre que les choses sont difficiles ces derniers jours pour toi…Mais crois moi c’est tout à fait normal ! Tout ne se fait pas par magie du jour au lendemain. Le seul conseil là qui me vient à l’esprit en lisant tes bilans de tes journées, c’est de ne plus te regarder dans le miroir. Plus du tout ! Soit en cachant les miroirs de foulards ou papiers journaux, soit carrément en les retirant, soit en allant dans la salle de bain dans le noir, en allumant une lumière à l’extérieur pour se repérer quand même. Se demaquiller dans le noir, mettre ses crèmes dans le noir… Se regarder uniquement pour se maquiller, puis vite fuir le miroir. Avant de perdre son habitude de toucher à ses imperfections, il faut tout faire pour perdre l’habitude de se « scruter » la peau dans le miroir, en s’y collant. C’est vraiment le rapport qu’on a avec le miroir qui fait toute la différence ! Courage, tient bon.

    J'aime

    1. Merci pom27. Tu as parfaitement raison. Tout va bien tant que je ne vais pas au miroir. J’ai lu tes articles sur ton blog, à ce sujet. J’admire cette détermination et cette volonté dont tu as su faire preuve pour t’en sortir. Mais, comme tu les dis très justement : il faut commencer par perdre l’habitude de se scruter. Pas si simple.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s